La menace du réchauffement climatique toujours persistante en 2021

Les activités humaines impactent énormément le climat et malheureusement, cet impact va dans le mauvais sens. Malgré la survenue du coronavirus qui a mis un frein à ces activités, le réchauffement climatique est une menace persistante qui pèse sur le monde entier. Découvrons les causes et les conséquences du réchauffement climatique cette année.

Les causes du réchauffement climatique

Avant d’énoncer les causes du réchauffement climatique, il faudrait en rappeler la signification. Alors le réchauffement climatique est une situation caractérisée par la montée du niveau normal de la température sur terre. Cela signifie qu’en cas de réchauffement climatique, les températures aussi chaudes que froides seront extrêmes. 

Cette température augmente déjà peu à peu, ce qui pousse les écologistes à s’inquiéter. Allez voir ce site sur les risques climatiques pour comprendre l’ampleur et la gravité de la situation.

La principale cause de ce phénomène qui pourrait signer l’arrêt de toute vie sur terre est l’accumulation des gaz à effet de serre dans l’atmosphère. À la base, l’effet de serre est naturel et permet de maintenir moyennement le niveau de température. Mais les déchets toxiques produits par les activités humaines augmentent la concentration au point où il se transforme en une bombe à retardement.

Les conséquences du réchauffement climatique

Cette année, les scientifiques espéraient remarquer un ralentissement du réchauffement climatique. En effet, la crise engendrée par la Covid-19 a considérablement ralenti les activités humaines, ce qui devrait normalement représenter un point positif pour le climat. Malheureusement, le constat est tout autre. 

Si par le plus grand des malheurs le réchauffement climatique se produisait, il faudra se préparer à affronter des catastrophes comme :

  • des crues,
  • des inondations,
  • des cyclones,
  • des vagues de chaleur,
  • de la sécheresse,
  • des incendies,
  • de la neige.

Toutes ces catastrophes viendront en intensité. Nous assisterons également à l’épuisement des ressources naturelles et à un bouleversement de la biodiversité. Il vaudrait mieux tout faire pour ne pas en arriver à cette extrémité.