Comment calculer son loyer avec la loi Pinel

La loi Pinel a pour objectif ultime de poursuivre l’investissement locatif des Français dans les coins les plus tendus. Ainsi, investir dans ce domaine de l’immobilier permet de profiter d’une bonne réduction d’impôt avoisinant 20 % grâce à cette loi. Certes, il faut noter qu’il est primordial d’honorer quelques critères de base en rapport au plafond de loyer et à la zone de votre logement afin de prétexter être un adhérant à une défiscalisation. Quels sont les éléments à prendre en compte pour calculer son loyer grâce à la loi Pinel ? 

Tenir compte du plafond de loyer avec la loi Pinel 

Pour bien calculer son loyer avec la loi Pinel, il faut en premier lieu s’informer sur le plafond qu’impose le dispositif dans la zone où se situe le logement avant de passer à une quelconque estimation. Vous pouvez visiter ce site internet pour plus d’amples explications. Notons que le plafond de loyer Pinel est la redevance mensuelle maximale qu’un investisseur réclame aux occupants de l’habitation dans laquelle il a placé ses fonds dans l’usage de la loi de Pinel.

Une fois que la détermination du barème applicable dans la commune, le département ou la région est faite, l’on peut procéder au calcul de la surface utile du bien immobilier. Celle-ci regroupe la superficie habitable de l’appartement et la moitié de la surface des balcons, ou terrasses. 

Appliquer le calcul du coefficient multiplicateur

Après avoir connu la surface utile, on passe au calcul du coefficient multiplicateur en appliquant la formule qui suit : (0,7 + 19), surface utile du logement en question. Au final, pour effectuer le calcul du loyer grâce à la loi Pinel, il ne reste qu’à mettre en application la formule suivante : surface utile x (multiplié par) le coefficient multiplicateur x le plafond de loyer de la zone. 

Par ailleurs, les catacombes, les belvédères, les combles réparables et non arrangeables, les balcons, et les vérandas sont inclus dans le calcul du loyer avec la loi Pinel. Pourtant, la superficie des annexes qui entre dans le calcul ne peut excéder neuf m².